Monuments :
Antiquité
Moyen âge
XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Tour de Salon

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :




Le Livre du mois


Chaque mois, Richesheures.net vous propose une sélection d'ouvrages à consommer sans modération. Livres récents ou valeurs sûres, travaux pertinents ou références indispensables, tous sont liés à l'histoire ou au patrimoine français.


14-18 la première guerre mondiale, Pierre Vallaud.- Paris : Fayard, 2004.- volume I 301 p., volume II 311 p.

L'Ouvrage : " Les quatre années qui ensanglantent le monde entre 1914 et 1918 sont, à bien des égards, l'événement constitutif du XXe siècle. D'abord parce qu'il s'agit de l'aboutissement des contradictions qui sont à l'œuvre depuis des décennies et qui légitiment aux yeux de beaucoup le fait que les peuples doivent se jeter les uns contre les autres les armes à la main. Ensuite parce que les " reclassements " qu'entraîne la guerre dessinent, dans tous les domaines, le monde des décennies suivantes.
Evènement donc plus que majeur que tente de décrire cet ouvrage, en ne l'envisageant pas seulement sous l'angle des faits militaires et diplomatiques mais aussi, notamment, du point de vue culturel et idéologique. Avec l'idée sous-jacente que les facteurs qui le rendent possible, le traversent et le prolongent, agissent ensuite sous une autre forme et aboutissent au second conflit mondial. Non pas qu'il s'agisse d'une machine infernale séculaire, obéissant à une mécanique inéluctable, mais parce que l'une et l'autre guerre semblent ne constituer qu'un seul et même affrontement.
Les nombreux documents commentés qui illustrent ce livre et dont la plupart sont inédits, voudraient montrer la représentation qui a été faite de l'époque de la guerre de 1914-1918, mais aussi de l'image qui en est demeurée. Des documents qui n'illustrent pas que les faits d'armes les plus héroïques, mais s'attachent à l'humble et dramatique vie quotidienne des tranchées ainsi qu'aux angoisses et aux contradictions de l'arrière. "

L'auteur : Pierre Vallaud est historien et éditeur. Spécialiste de l'histoire des relations internationales, en particulier sous l'angle de la guerre, il est notamment l'auteur de La Seconde Guerre mondiale, de L'Exode, des Français sous l'Occupation, d'une Histoire du XXe siècle, d'un Atlas des guerres du XXe siècle et, en collaboration, d'un ouvrage sur la bataille de Diên Biên Phu.

L'avis des Riches heures : Il est toujours difficile de réaliser un travail original sur un sujet déjà amplement traité. Pari gagné cependant par Pierre Vallaud, qui nous présente de manière simple et claire des documents dont bon nombre sont totalement inédits. Ces deux volumes remarquables mettent notamment en lumière les souffrances de ceux qui durent affronter les horreurs du front, leur quotidien sanglant sous les obus et la mitraille, perdus au milieu des cadavres et des agonisants. Dans cet enfer boueux des hommes survécurent tant bien que mal, soudés à jamais par les épreuves qu'ils traversèrent ensemble. La multiplication des témoignages émouvants renforce l'impression de proximité que l'on ressent avec les acteurs de ces atrocités. Quelques lambeaux d'émotion perdus dans un océan d'inhumanité… Notre compassion augmente à l'endroit de ceux que l'hystérie meurtrière de leurs chefs obligèrent à s'entretuer. La " Grande Guerre " ouvrit l'ère des implacables conflits industriels et technologiques, qui marquent toujours l'époque moderne. Selon Pierre Vallaud, " Le principe se réduit à tuer plus d'hommes dans le camp adverse que l'on a de pertes […] 1914-1918 est une guerre de " fripouilles ". Un univers s'écroule, on a cessé de respecter les règles élémentaires du droit. " Les classes dirigeantes ne tirèrent pas les enseignements de ces évènements. La " der des ders " fut au fond le tragique prologue des catastrophes qui la suivirent. Pire, elle en contenait la plupart en germe.




précédente - suivante