Monuments :
Antiquité
Moyen âge
XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Fort de Bellegarde

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :




Le Livre du mois - février 2008


Chaque mois, Richesheures.net vous propose une sélection d'ouvrages à consommer sans modération. Livres récents ou valeurs sûres, travaux pertinents ou références indispensables, tous sont liés à l'histoire ou au patrimoine français.


Chaque volume de la collection " Itinéraires " éditée par Monum, présente dans le détail un monument majeur du patrimoine architectural français. La qualité iconographique est exceptionnelle et le prix de vente au public plus que raisonnable. Les ouvrages consacrés à Chaumont-sur-Loire, Châteaudun ou Azay-le-Rideau constituent autant d'invitations à découvrir ou redécouvrir des joyaux légués par la postérité. Pourquoi s'en passer ?

Le château d'Azay-le-Rideau, Marie Latour & Nicole de Reyniès.- Paris : Editions du patrimoine, 2000.- 64 p.

" Sis au cœur de la Touraine, en ce Val de Loire qui sut gagner les faveurs de tant de rois, Azay-le-Rideau fut bâti sous le règne de François Ier par un riche financier soucieux d'asseoir son tout récent titre de noblesse. Petit joyau des prémices de la Renaissance française, orné d'une dentelle de pierre ciselée, le château se para au cours des siècles et des générations d'une entrée inspirée de celle de Vaux-le-Vicomte et d'un parc à l'anglaise. Mais jamais il ne perdit son intégrité. Et aujourd'hui encore, Azay " se baigne " […] en l'Indre comme une galloise princière. "

Le château de Châteaudun, Monique Chatenet.- Paris : Editions du patrimoine, 1999.- 48 p.

" Surplombant le Loir de plus de 60 mètres, le château aligne une succession d'éléments d'architecture féodale, gothique et Renaissance, d'une authenticité exceptionnelle : la " grosse tour ", du XIIe siècle, l'aile Dunois, du XVe siècle, et l'aile Longueville, du XVIe siècle, avec leurs somptueux escaliers ; la Sainte-Chapelle conserve quinze statues des ateliers de la Loire et montre une fresque du Jugement dernier. Le château renferme aussi une collection remarquable de tapisseries flamandes et françaises des XVIe et XVIIe siècles. "

Le château de Chaumont-sur-Loire, Florent Tesnier, Germain Loisel, Michel Melot & Jacqueline Salmon.- Paris : Editions du patrimoine, 2003.- 64 p.

" Le château de Chaumont exprime par sa situation et sa masse imposante, tempérée çà et là d'un élégant décor, son rôle initial de place forte veillant aux marches du Blésois et sa plus aimable destination de maison de plaisance, fruit de la Renaissance qui trouvait en cette vallée royale un terrain favori d'éclosion. Une vingtaine d'années seulement séparent les deux campagnes de construction dont il procède, le contraste qu'elles offrent ne devant pas dissimuler leurs proximités : au besoin de sécurité s'alliait chaque fois celui de l'agrément. L'édifice révélait pleinement ces aspects avant de perdre son aile nord, l'une de ses parties les plus anciennes mais aussi le point de départ de dispositions architecturales rares qui le singularisaient au sein des constructions novatrices du début du XVIème siècle. Il en a porté le deuil jusqu'à ce qu'il reçoive une vie nouvelle et des soins attentifs au XIXème siècle. "




précédente - suivante