Monuments :
Antiquité
Moyen âge
XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Autour du
patrimoine :
Richesheures
et moi :


Trois monuments au hasard :
Annecy
Basilique Notre-Dame d'Orcival
Château de Foix

Traduction :
Partage :




Le Livre du mois - février 2012


Chaque mois, Richesheures.net vous propose une sélection d'ouvrages à consommer sans modération. Livres récents ou valeurs sûres, travaux pertinents ou références indispensables, tous sont liés à l'histoire ou au patrimoine français.


La nef des loups, Yann Kervran.- Cahors : La Louve éditions, 2011.

Le mot de l'éditeur : « Automne 1156. Un bateau quitte Gênes pour la lointaine Terre sainte. Le temps d’un voyage, le navire accueille hommes de lucre, marchands ambitieux, marcheurs de la Foi et soudards censés les protéger : autant d’histoires différentes qui se côtoient à distance respectueuse, pour autant que le permette un espace si limité, quand une première mort violente vient semer le trouble. On voit alors le monde clos du bateau s’agiter, soupçonner, et craindre, tandis que la Mort, elle aussi, poursuit son voyage : au rythme lent du navire, elle frappe encore, et la peur envahit les ponts, les coursives, les cabines. Ernaut, un solide jeune homme à la curiosité insatiable, va se mêler de ce qui ne le regarde pas. Il le devine, un fil mystérieux relie tous ces crimes, qu’il faut trouver et suivre. Mais le jeune Ernaut, dans l’inconscience de son âge, ne sait pas à qui il ose s’attaquer... »

L'avis des Riches heures : C'est à un véritable huis clos marin, chargé d'iode et d'embruns, que nous convie l'auteur de cet excellent roman. Le navire « Falconus » emporte le lecteur au cœur du XIIe siècle, vers la Gibelet des croisés, aux côtés de personnages aux facettes multiples, toujours hauts en couleurs, d'une probité irréprochable ou d'une malhonnêteté pathologique, violents ou paisibles, machiavéliques ou merveilleusement naïfs. Le plan du navire et les cartes permettent de bien situer le déroulement de l'action. L'auteur écrit dans un langage châtié, recherché mais sans préciosité artificielle, et surtout délicieusement vieilli. On croirait presque le texte échappé des pages d'un manuscrit de Guillaume de Tyr ! Comme nous aimons souvent le rappeler, ça fait vraiment du bien de lire des ouvrages écrits avec plus de 120 mots de vocabulaire... En bon spécialiste qu'il est de l'histoire des croisades, Yann Kervran a par ailleurs parfaitement su restituer l'univers du XIIe siècle. Rien n'a été laissé au hasard : chaque détail de costume, chaque description de gréement ou de taverne, semble avoir fait l'objet de recherches poussées. L'intrigue est passionnante et bien ficelée. Gageons que cette « nef des Loups » tracera son sillage jusqu'aux mains des amateurs de polars médiévaux les plus exigeants. Holà messire l'escrivant, grand hâte avons de retrouver le légendaire coup de poing du géant Ernaut !

SWG




précédente - suivante