Monuments :
Antiquité
Moyen âge
XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Chevreuse

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :




Le Livre du mois - août 2008


Chaque mois, Richesheures.net vous propose une sélection d'ouvrages à consommer sans modération. Livres récents ou valeurs sûres, travaux pertinents ou références indispensables, tous sont liés à l'histoire ou au patrimoine français.


Monstres de pierre : Gargouilles, diablotins et autres créatures, Jean-Louis Fischer et David Bordes.- Paris : Editions Ereme, 2009.- 177 p.

L'Ouvrage : « Du XIIIe siècle jusqu’au XIXe siècle, les architectes et sculpteurs français ont orné leurs œuvres d’êtres inquiétants : sur les façades, plus particulièrement sur celles des églises, grouille un monde fait de chimères, dragons, gargouilles, faunes, sirènes ou fous dans des situations grotesques…

Les artistes ont laissé libre cours à leur imagination et ont donné les formes les plus folles à leurs fantasmes. En littérature aussi, des créatures étranges peuplent les récits depuis plusieurs siècles, aussi bien dans la mythologie antique avec le minotaure, les contes populaires et leurs dragons que dans la littérature moderne, ne serait-ce qu’avec « Frankenstein » ou « Le Golem ».

A travers près de deux cents photographies de sculptures et d’éléments d’architecture, accompagnés d’une quinzaine d’extraits d’œuvres littéraires, ce livre nous plonge dans l’univers fantastique des monstres, chimères et gargouilles qui occupent les façades de nos cathédrales, habitent nos musées, et hantent notre imaginaire… Quelles sont les fonctions de ces êtres monstrueux ? Que révèlent-ils sur nos angoisses les plus secrètes ? »

L'avis de Richesheures : Cet ouvrage constitue d’abord un vibrant hommage à l’art de nos anciens sculpteurs. La beauté surréelle des photographies, tantôt en couleur, tantôt en noir et blanc, est mise en valeur par le propos principal, qui nous aide à décrypter la symbolique de nos chers monstres grimaçants. Il est émaillé d’innombrables passages de la littérature : Bram Stoker côtoie Jacques de Voragine, Mary Shelley se fait compagne d’Emile Zola, Michel de Montaigne dialogue avec Charles Baudelaire… Victor Hugo prophétisait dans « Notre-Dame de Paris » : « Le livre tuera l’édifice. » Un tel livre ressuscite au contraire l’édifice, et nous emporte vers une dimension fantastique, aux confins de l’art et de l’onirisme.




précédente - suivante