Monuments :
Antiquité
Moyen âge
XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Autour du
patrimoine :
Richesheures
et moi :


Trois monuments au hasard :
Crest
Ruines gallo-romaines de Champlieu
Château de Kerjean

Traduction :
Partage :




Le Livre du mois - janvier 2013


Chaque mois, Richesheures.net vous propose une sélection d'ouvrages à consommer sans modération. Livres récents ou valeurs sûres, travaux pertinents ou références indispensables, tous sont liés à l'histoire ou au patrimoine français.


Histoire du méchant loup, Jean-Marc Moriceau - Paris, Fayard, 2011.- 634 p.

L'Ouvrage : « Le changement de conception de la place de l'homme dans l'univers et le souci revendiqué de défendre la biodiversité ont revalorisé l'image du loup. Avec son retour dans les Alpes, le renversement de perspective crée un fossé au sein de l'opinion publique et accroît les tensions entre les acteurs des espaces pastoraux et les gestionnaires de l'environnement. Dans ce débat souvent passionné, les attaques de loups qui, des siècles durant, l'ont classé parmi les prédateurs les plus nuisibles pour l'homme sont remises en cause. Comme l'agression connotée la plus négativement, celle du loup considéré comme mangeur d'hommes. Pour circonscrire les enjeux d'une question si sensible, il importait d'y voir plus clair. De quels témoignages dispose-t-on et quelle en est la validité ? Comment distinguer les attaques d'animaux anthropophages des cas de rage ? Pour quelle évolution chronologique et quelle répartition géographique ? Comment identifier les agresseurs et quelle en fut leur perception culturelle ? Quelles techniques de prédation étaient-elles mises en œuvre ? Quel fut l'impact démographique et sociologique des attaques ? Quel risque effectif le loup fit-il peser sur l'homme ? Pour répondre à ces questions, l'ouvrage a mobilisé les témoignages et les travaux publiés sur plus de cinq siècles d'observation - de la guerre de Cent Ans à celle de 1914 - et rassemblé un corpus statistique de plus de 3000 actes de décès, de 1580 à 1830. Aucune synthèse historique n'avait engagé jusqu'ici une enquête aussi large sur l'ensemble du territoire français. Le travail est loin d'être terminé : l'ouvrage convie à élargir la recherche et à envisager les autres aspects du rapport entre le loup et l'homme. Car finalement, au-delà de l'explication donnée à un fait qui ne va plus de soi, l'étude réalisée renseigne davantage sur l'organisation spatiale des activités humaines que sur l'évolution biologique de l'animal. Le loup est un révélateur des choix de société. »

L'avis des Riches heures : C'est en historien impartial et non en défenseur ou en pourfendeur du loup, que l'auteur de ce passionnant ouvrage traite d'une question éminemment sensible, sur fond de réapparition du prédateur en France et de querelle autour de la question des dégâts commis sur les troupeaux. Certains éthologistes affirment haut et fort que le loup n'agresse jamais l'homme, dont il craint la verticalité, sauf lorsqu'il est enragé. Ses détracteurs l'accablent en revanche de tous les maux et trépignent d'impatience à l'idée de l'éradiquer de nouveau. Au-dessus des passions, l'étude de Jean-Marc Moriceau présente des faits et seulement des faits, sur lesquels il s'appuie pour donner un cadre général aux relations complexes entre le loup et l'homme. Il peut ainsi établir une typologie des victimes potentielles (généralement des enfants isolés gardant des troupeaux) et esquisser un bilan géographique, temporel et surtout contextuel. Quelle que soit l'opinion de tout un chacun, les faits sont les faits et ils sont têtus. Cela n'empêche nullement d'avoir un regard positif sur cet animal fascinant, qui mérite d'être protégé après des siècles de persécution systématique, et de voir d'un bon œil son retour sur le sol français. Ce qui est notre sentiment... Le loup est un prédateur opportuniste luttant pour sa survie : comme un crocodile ou un tigre, il accomplit ce pourquoi la nature l'a programmé, jouant un rôle essentiel dans les écosystèmes où il est présent. Sans cruauté inutile ni violence gratuite, ce qui n'est pas le cas de son principal ennemi... à deux pattes... SWG.




précédente - suivante